• À l’ère du tourisme de masse, le projet Vaolo répond selon moi à un réel besoin de tisser des liens authentiques et de faciliter les échanges avec les communautés visitées à travers le monde. J’ai toujours eu ce désir de sortir de ma zone de confort, de voyager différemment et de laisser une trace positive. Aller à la rencontre des humains permet de mieux comprendre les enjeux de société, les différentes réalités culturelles et ainsi revenir transformé de chaque pérégrination.